TÉLÉCHARGER POSTGRESQL 8.3 GRATUIT WINDOWS


téléchargement postgresql , postgresql , postgresql téléchargement gratuit. Licence: GNU. Système d'exploitation: Windows. Catégorie: Bases. PostgreSQL est un système de gestion de base de données relationnelle et objet ou Oracle, Sybase ou Microsoft SQL Server, des solutions propriétaires. 26 déc. L'utilisation de PostgreSQL sous Windows peut se révéler très pratique. Par exemple, un rabanim.info, Binaires sans installeur psql: installe l'outil en ligne de commande psql;. pgAdmin.

Nom: POSTGRESQL 8.3 GRATUIT WINDOWS
Format:Fichier D’archive ()
Version:Dernière
Licence:Libre (*Pour usage personnel)
Système d’exploitation: MacOS. Android. iOS. Windows XP/7/10.
Taille:38.79 Megabytes

TÉLÉCHARGER POSTGRESQL 8.3 GRATUIT WINDOWS

Inscrivez-vous gratuitement pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter. Quoi de neuf? Outils de la discussion Afficher une version imprimable S'abonner à cette discussion…. Inscrit en mars Messages Détails du profil. Salut, j aurai aimé savoir ou je pourrai telecharger postegresql mais pour windows car apparament il est plus efficace que mysql vu qu il gere les clé etrangere.

D'autres options de téléchargement sont possibles à partir du site web Cela crée un répertoire postgresql contenant les sources de . dans le cas d'un environnement Windows, auquel cas il doit être mis en majuscule, POSTGRES. . Des options supplémentaires en ligne de commande peuvent être indiquées. Discussion: telecharger postgresql pour windows. . Essaie rabanim.info fr/pub/postgres qlzip. La théorie, c'est quand on sait. Par PostgreSQL Global Development Group (Logiciel gratuit). Note des utilisateurs PostgreSQL is a powerful, open source object-relational database system.

Vous aurez probablement à utiliser cette option et l'option correspondante --with-includes si vous avez des paquetages installés dans des répertoires non conventionnels. Permet de mettre en place le support des langues natives NLS. C'est la possibilité d'afficher les messages des programmes dans une langue autre que l'anglais.

Si vous ne spécifiez pas de liste, alors toutes les traductions disponibles seront installées. Pour utiliser cette option, vous avez besoin d'une implémentation de l'API Gettext ; voir après. La valeur par défaut est Le port peut toujours être changé ultérieurement mais, si vous le faites ici, alors les exécutables du serveur et des clients auront la même valeur par défaut, ce qui est vraiment très pratique. Tcl installe les fichiers tclConfig. Ce fichier est trouvé automatiquement mais, si vous voulez utiliser une version différente de Tcl, vous pouvez spécifier le répertoire où le trouver.

Compile le support d'authentification de Kerberos 5. Compile le support de connexion SSL chiffrement. Demande l'ajout du support de LDAP pour l'authentification et la recherche des paramètres de connexion voir la documentation sur l'authentification des clients et libpq???

Évite l'utilisation de la bibliothèque Readline et de celle de libedit. Cela désactive l'édition de la ligne de commande et l'historique dans psql , ce n'est donc pas recommandé. Cette option a seulement un sens si vous avez installé les deux bibliothèques ; dans ce cas, par défaut, Readline est utilisé. Compile le support de Bonjour. Ceci requiert le support de Bonjour dans votre système d'exploitation.

Recommandé sur Mac OS X. Cette bibliothèque fournit des fonctions pour générer les UUID. Une version 2. Libxml installe un programme xml2-config qui est utilisé pour détecter les options du compilateur et de l'éditeur de liens. PostgreSQL l'utilisera automatiquement si elle est trouvée. Utilise le stockage des entiers sur 64 bits pour les types datetime et interval plutôt que le stockage par défaut en virgule flottante.

Ceci réduit le nombre de valeurs représentatives mais garantit une précision à la microseconde sur toute l'échelle de valeurs voir la la documentation sur les types de données date et heure??? Ce manque de support résultera en des performances faibles ; du coup, cette option devra seulement être utilisée si la construction échoue et vous informe du manque de support de spinlock sur votre plateforme. Rend les bibliothèques clientes compatibles avec les threads.

Ceci permet des threads concurrents dans les programmes libpq et ECPG ce qui leur permet de gérer en toute sûreté leur connexions privées. Cette option requiert un support adéquat des threads sur votre système d'exploitation.

Notez que la routine d'installation ne détectera pas les données de fuseau horaire différentes ou erronées. Cette option a pour cible les distributeurs de paquets binaires qui connaissent leur système d'exploitation. Le principal avantage d'utiliser cette option est que le package PostgreSQL n'aura pas besoin d'être mis à jour à chaque fois que les règles des fuseaux horaires changent. Un autre avantage est que PostgreSQL peut être cross-compilé plus simplement si les fichiers des fuseaux horaires n'ont pas besoin d'être construit lors de l'installation.

Évite l'utilisation de la bibliothèque Zlib. Cette option est seulement là pour les rares systèmes qui ne disposent pas de cette bibliothèque. Compile tous les programmes et bibliothèques en mode de débogage.

Cela signifie que vous pouvez exécuter les programmes via un débogueur pour analyser les problèmes. Cela grossit considérablement la taille des exécutables et, avec des compilateurs autres que GCC, habituellement, cela désactive les optimisations du compilateur, provoquant des ralentissements.

Cependant, mettre ce mode en place est extrêmement utile pour repérer les problèmes. Actuellement, cette option est recommandée pour les installations en production seulement si vous utilisez GCC. Néanmoins, vous devriez l'utiliser si vous développez ou si vous utilisez une version béta. En cas d'utilisation de GCC, tous les programmes et bibliothèques sont compilés pour qu'elles puissent être profilées. À la sortie du processus serveur, un sous-répertoire sera créé pour contenir le fichier gmon.

Cette option est à utiliser seulement avec GCC lors d'un développement. Ce qui est inestimable dans le cas de développement, mais les tests peuvent ralentir sensiblement le système. Activer cette option n'influe pas sur la stabilité de votre serveur! Les assertions vérifiées ne sont pas classées par ordre de sévérité et il se peut qu'un bogue anodin fasse redémarrer le serveur s'il y a un échec de vérification.

Cette option n'est pas recommandée dans un environnement de production mais vous devriez l'utiliser lors de développement ou pour les versions béta. Active la recherche automatique des dépendances. Avec cette option, les fichiers makefile sont appelés pour recompiler les fichiers objet dès qu'un fichier d'en-tête est modifié. C'est pratique si vous faites du développement, mais inutile si vous ne voulez que compiler une fois et installer.

Pour le moment, cette option ne fonctionne qu'avec GCC. Compile avec le support de l'outil de trace dynamique, DTrace. Le seul système d'exploitation supportant DTrace pour l'instant est Solaris.

Par exemple, en utilisant le compilateur GCC:. Si vous préférez utiliser un compilateur C différent de ceux listés par configure , positionnez la variable d'environnement CC pour qu'elle pointe sur le compilateur de votre choix.

Par défaut, configure pointe sur gcc s'il est disponible, sinon il utilise celui par défaut de la plateforme habituellement cc. Vous pouvez spécifier les variables d'environnement sur la ligne de commande configure , par exemple:.

Voici une liste des variables importantes qui sont configurables de cete façon:. Rappelez-vous d'utiliser GNU make. La compilation prendra quelques minutes, suivant de votre matériel.

La dernière ligne affichée devrait être. Si vous souhaitez tester le serveur nouvellement compileé avant de l'installer, vous pouvez exécuter les tests de régression à ce moment. Vous pouvez les répéter autant de fois que vous le voulez en utilisant la même commande. Cela installera les fichiers dans les répertoires spécifiés dans l' Étape 1. Assurez-vous d'avoir les droits appropriés pour écrire dans ces répertoires.

Normalement, vous avez besoin d'être superutilisateur pour cette étape. Une alternative consiste à créer les répertoires cibles à l'avance et à leur donner les droits appropriées. Vous pouvez utiliser gmake install-strip en lieu et place de gmake install pour dépouiller l'installation des exécutables et des bibliothèques. Cela économise un peu d'espace disque. Si vous avez effectué la compilation en mode de débogage, ce dépouillage l'enlèvera, donc ce n'est à faire seulement si ce mode n'est plus nécessaire.

Ainsi, si vous voulez sauvegarder le maximum d'espace disque, vous devrez faire le travail à la main. Installation du client uniquement: Si vous voulez uniquement installer les applications clientes et les bibliothèques d'interface, alors vous pouvez utilisez ces commandes:. Enregistrer eventlog sur Windows: Pour enregistrer une bibliothèque eventlog sur Windows grâce au système d'exploitation, exécutez cette commande après l'installation:. Ceci crée les entrées du registre utilisées par le visualisateur d'événements.

Pour désinstaller, utilisez la commande gmake uninstall. Cependant, cela ne supprimera pas les répertoires créés. Il sera aussi l'utilisateur qui exécutera le moteur du serveur. Le service est un moyen simple de gérer un logiciel qui s'exécute en tâche de fond appelé démon sous Unix.

Normalement, toutes les informations devraient déjà être fournies sauf le mot de passe.

Saisissez le mot de passe de l'utilisateur Windows postgres. Saisissez-le une deuxième fois pour confirmer votre première saisie. Vous pouvez ne pas saisir de mot de passe, ce qui fait que l'installeur en générera un lui-même.

dalibo.org

L'installeur a détecté que l'utilisateur n'existait pas encore et propose de le créer. Si, comme moi, vous avez saisi un mot de passe faible, l'installeur vous propose de le remplacer par un mot de passe plus fort.

Il est à noter que vous aurez ce même écran en dehors du mot de passe si vous n'aviez pas saisi de mot de passe. De toute façon, assurez-vous, comme le dit ce dialogue, de noter ce mot de passe. Il pourra servir par la suite, pour une mise à jour ou pour d'autres activités. Cet écran permet l'activation de certains modules supplémentaires.

Il faut bien comprendre que ces modules sont toujours installés. Cet écran permet seulement d'activer leur utilisation sur la base de données template1 et sur toutes les bases de données qui seront créées par la suite. Cochez les modules qui vous intéressent. Vous pouvez avoir plus d'informations sur les modules à partir de la documentation de la version 8. Si vous voulez mettre à jour votre version de PostgreSQL, disons la 8. Voir plus haut pour les détails. Faites Ctrl-C pour annuler la mise à jour.

Faites n'importe quelle touche pour continuer. L'installeur va créer un utilisateur standard c'est-à-dire qu'il ne fait pas partie du groupe administrateurs. Il n'est pas possible de changer son nom pendant l'installation. Vous indiquez son mot de passe pendant l'installation lors de cette étape:. La partie droite devrait afficher tous les utilisateurs, dont l'utilisateur postgres.

Voici le contenu des propriétés de cet utilisateur:. Comme vous pouvez le constater, cet utilisateur ne fait partie d'aucun groupe, et surtout pas du groupe Administrateurs. Par contre, il a tous les droits sur le répertoire des données de PostgreSQL:.

Ce service permet de démarrer et d'arrêter le serveur PostgreSQL. La partie droite devrait afficher tous les services, dont celui du serveur PostgreSQL:.

En faisant un clic droit, un menu contextuel permet d'exécuter une action ou de modifier les propriétés. Major enhancements include: This advance consists of two features: Streaming Replication, allowing continuous archive WAL files to be streamed over a network connection to a standby server, and Hot Standby, allowing continuous archive standby servers to execute read-only queries.

Installer un serveur PostgreSQL 9 sur Windows

The net effect is to support a single master with multiple read-only slave servers. Large objects BLOBs now support permissions management as well.

The DO statement supports ad-hoc or "anonymous" code blocks. Functions can now be called using named parameters. These provide a generalized version of unique constraints, allowing enforcement of complex conditions. Pending events are now stored in a memory-based queue rather than a table. Also, a "payload" string can be sent with each event, rather than transmitting just an event name as before.

This command now rewrites the entire table and indexes, rather than moving individual rows to compact space.

Télécharger RazorSQL pour Windows : téléchargement gratuit !

It is substantially faster in most cases, and no longer results in index bloat. This helps optimize some automatically-generated queries, such as those produced by object-relational mappers ORMs. Safe and free downloads are made possible with the help of advertising and user donations. Please disable your ad-blocker to continue using FileHippo.